top of page

Ressources

L'un de mes livres préférés sur la psychothérapie, How clients make therapy work, the process of self-healing, de Arthur Bohart et Karen Tallman, rappelle que les personnes en difficulté n'attendent pas de rencontrer le ou la thérapeute pour chercher des solutions. Je vous propose donc des idées de livres qui pourraient éventuellement vous assister pour avancer face à certaines problématiques (non exhaustives!), avec ou sans moi.

Deuil

Deuil

La perte d'un ou d'une proche est douloureuse en soi, dans certains cas éveille des sentiments complexes, ambivalents, éventuellement destabilisants. Parfois, la temporalité très particulière du processus de deuil destabilise l'entourage, voire la personne en deuil elle-même. Voici deux exemples de livres qui, s'ils n'ont pas la prétention de faciliter le processus, peuvent permettre d'y voir plus clair.

Vivre le deuil au jour le jour, de Christophe Fauré

Le psychiatre Christophe Fauré explique en longueur et avec douceur pourquoi le deuil peut être si dur mais aussi si destabilisant, voire incompréhensible pour les proches, en particulier par sa longueur et ses manifestations parfois inattendues. Il explique aussi pourquoi c'est important d'en prendre soin, propose des solutions pour le faire, et donne des éléments pour indiquer quand il y a lieu de s'inquiéter. L'auteur a également écrit d'autres livres plus spécialisés, par exemple sur les spécificités du deuil après un suicide, ou encore sur l'accompagnement d'un proche en fin de vie.

Les derniers instants de la vie, d'Elisabeth Kübler-Ross
Les-derniers-instants-de-la-vie.jpg

C'est le livre où sont évoquées pour la première fois les fameuses cinq étapes du deuil (qui contrairement aux idées reçues, et c'est précisé dans le livre, ne surviennent pas dans tous les cas, et pas nécessairement dans le même ordre) : la colère, le déni, la négociation, la dépression et l'acceptation. Ce travail est pionnier et a depuis été affiné et nuancé (par l'autrice et par d'autres), mais mérite son statut de classique et donne de bonnes clefs de compréhension.

Couple et relations amoureuses

Couple et relations amoureuses

Je ne pratique pas la thérapie de couple, mais la vie amoureuse peut avoir une place importante dans la thérapie individuelle. D'autre part, le pas d'introduire une tierce personne, fût-elle professionnelle, dans les conflits du couple peut être difficile à franchir. Voici quelques livres qui fournissent des pistes face aux difficultés qui peuvent être rencontrées.

Les couples heureux ont leurs secrets, de John Gottman et Nan Silver
Les-couples-heureux-ont-leurs-secrets.jpg

L'auteur et l'autrice prennent le contrepied de l'idée reçue, à laquelle ils avaient eux aussi adhérée, qui voudrait que l'essence de la thérapie de couple consiste à rendre les disputes plus constructives. Nourri d'innombrables observations de couples au quotidien dans le "Love Lab" de John Gottman, le livre propose sept grande pistes pour renforcer en amont la qualité de la relation. Le livre se lit vite et les conseils proposés sont fonctionnels. John Gottman est l'auteur ou le co-auteur de nombreux autres ouvrages sur le thème.

Serre-moi fort, de Susan Johnson
SueJohnson.jpg

L'autrice part du postulat audacieux que le point de départ des conflits est en fait une tentative de se rapprocher de l'autre, mais dictée par la peur de l'éloignement ou la colère (ou les deux!), ce qui a donc souvent l'inverse de l'effet souhaité et peut générer une escalade. Si elle a eu du mal pendant ses débuts en tant que chercheuse à faire reconnaître certains éléments de ses réflexions, elle est aujourd'hui largement reconnue puisque son travail est souvent mentionné dans d'autres livres de thérapie de couple. Dans celui-ci, destiné au grand public, vous pourrez donc vous familiariser avec les mécanismes des Dialogues Démons (dont la Polka de la Protestation, ou Trouver un coupable qui je n'en doute pas rappellera des souvenirs à beaucoup de monde), et les solutions pour les remplacer par l'ARE (Accessibilité, Responsabilité, Engagement) (l'acronyme sonne mieux en anglais qu'en français!). Pour l'autrice, très influencée par la théorie de l'attachement (et aussi par l'Approche Centrée sur la Personne, et en toute objectivité elle a bien raison), une vie amoureuse épanouie est presque une question de survie, et son engagement se ressent dans ses écrits.

Les fondations du lien amoureux, de Raphaële Miljkovitch
PUF_MILJK_2009_01.jpg

Un peu plus théorique que les précédents tout en restant accessible, ce livre qui est né d'un travail de recherche explore les liens entre la façon dont on a appris à entrer en relation, le plus souvent implicitement (en particulier les façons d'attirer l'attention positive des parents), et les attentes dans la vie amoureuse à l'âge adulte. L'autrice est chercheuse, spécialiste de la théorie de l'attachement, et a une expérience de thérapeute de couple et familiale.

Couples en difficulté, accepter ses différences, de Andrew Christensen, Brian Doss et Niel Jacobson
9782804171650-g.jpg

Ce livre est destinée aux personnes les plus motivées à mettre les mains dans le cambouis, à rentrer dans le détail des mécanismes des échanges. Tout en s'appuyant sur la littérature scientifique récente et une forte expérience clinique, l'écriture des auteurs rend leur travail accessible et concret, mais il est parfois difficile de se rappeler qu'il s'agit d'un livre destiné au grand public et non aux thérapeutes (c'est pourtant le cas, puisqu'ils ont également écrit un livre destiné aux thérapeutes!). Un travail qui est donc très complet et solide mais l'application des conseils sera nécessairement moins immédiatement abordable que pour les livres présentés plus haut.

Le couple n'est bien entendu pas la seule façon de vivre une vie amoureuse, mais je n'ai malheureusement pas de références à proposer pour parer aux difficultés de modes de relations différents. Carl Rogers est pourtant le premier à s'intéresser au sujet, puisqu'il déplore dans son livre bien nommé Réinventer le couple que l'étude d'autres options ne soit pas encouragée. Sur le couple en tant qu'injonction sociale, on peut également lire, par exemple, Pourquoi l'amour fait mal d'Eva Illouz ou la BD Les sentiments du Prince Charles de Liv Strömquist.

Questionnements LGBT+

Questionnements LGBT+

Entre l'éventuel besoin de temps pour se situer sur différents axes du spectre LGBT+ et celui de faire face aux discriminations qui ont hélas forcément lieu dans une société hétérocentrée, des ressources pour répondre aux principales questions, ou même se sentir moins seul ou seule avec, peuvent être d'un grand soutien.

La chaîne YouTube HParadoxae

Alistair traite aussi d'autres sujets (handicap physique, autisme, TDAH, ...) mais consacre une part importante de son contenu à l'identité de genre. Je pense en particulier à ses vidéos sur la pépinière du genre, ou celle au titre provocateur "Oui, c'est une phase"

La chaîne YouTube Tipoui!

Cette chaîne est spécialisée sur le sujet de la transidentité. Le contenu de Yuffi est personnel tout en étant documenté et évoque à la fois des aspects pratiques (parcours de transition, manifestations du militantisme transphobe, ...) et plus intérieurs sur le vécu de la transition.

Relations abusives

Relations abusives

Le problème des relations abusives est massif (les violences conjugales tuent plus d'une fois par semaine en France), et un passé de relation abusive, qu'il y ait ou non eu des violences physiques, peut générer des traumatismes graves. L'un de ses aspects les plus dangereux est son aspect insidieux : la violence physique arrive rarement en début de relation, et la violence, de plus en plus constante, se construit avant tout sur du contrôle, des exigences, du dénigrement... Des injonctions sociales, qui pourraient sembler vertueuses ("si la personne est violente c'est qu'elle souffre","tout le monde peut dépasser les bornes sous l'effet de la colère", ...), mettent souvent les victimes particulièrement en danger (la thérapie de couple, qui s'appuie sur des échanges d'égal à égal et une volonté mutuelle de comprendre l'autre, est à proscrire en cas de relation abusive). Les difficultés matérielles (sécurité physique, financière, garde des enfants, ...) sont souvent aussi importantes à prendre en compte voire plus que les difficultés psychiques (volonté de réparer la relation, intégration du dénigrement, ...) : si vous ou un ou une proche vous trouvez dans cette situation, je vous conseille de vous rapprocher d'une association expérimentée qui pourra vous présenter les solutions les plus adaptées à votre cas particulier.

7ème étage, d'Asa Grennvall
Grennvall.jpg

Ce récit autobiographique est aussi une synthèse très claire de nombreux éléments des violences conjugales, dont la méconnaissance va parfois nourrir des stéréotypes dangereux. L'autrice montre clairement comment les violences, l'isolement social, la menace constante associée à de la culpabilisation connaissent une intensité progressive, ce qui amène les premières remises en question du comportement de l'autre à n'arriver que lorsque la relation est déjà abusive, tout en listant un certain nombre de techniques de manipulation qui, hélas, sont fréquentes. Le livre montre aussi, même si c'est plus brièvement, la difficulté de s'en remettre même après la séparation, même quand celle-ci se fait dans de bonnes conditions (proches et institutions soutenants), ce qui est malheureusement loin d'être toujours le cas. Le détail des mécanismes donne à mon avis des éléments particuièrement pratiques pour savoir si on est soi-même, ou si un ou une proche est, dans une relation abusive.

Tant pis pour l'amour, de Sophie Lambda
Lambda.jpeg

Une bande dessinée que sa réputation précède, à juste titre. Elle est divisée en deux parties, extrêmement complémentaires, l'une autobiographique dédiée au récit de la relation abusive (des débuts magiques à la séparation, à distance pour des raisons de sécurité) et l'autre théorique, complète, claire et bienveillante, pour donner des éléments pour mieux comprendre et connaître les mécanismes des relations abusives en général et s'en protéger au mieux. L'une des forces particulières du livre et qu'il consacre une part importante à l'après ("on ne cherche pas "à se remettre d'une rupture", on cherche à guérir de la peste"), qui est une partie intégrante du sujet mais dont l'importance ne va pas forcément de soi a priori.

Pourquoi fait-il ça?, de Lundy Bancroft
Françaisbancroft_edited.jpg

La traduction française est toute récente, puisqu'elle a été publiée en novembre 2023. Lundy Bancroft a 15 ans d'expérience comme thérapeute auprès d'auteurs de violences conjugales, et explique, au delà des idées reçues dont certaines auxquelles il a lui-même adhérées, les clefs de leur mentalité et de leur comportement. L'enjeu n'est pas tant de satisfaire une curiosité en résolvant un mystère que de permettre de faire la différence entre les solutions qui permettent de se protéger et celles, qui peuvent venir d'intentions vertueuses (compassion envers l'agresseur qui forcément souffre -Bancroft explique que la souffrance peut être réelle mais n'est jamais la vraie cause des violences... par contre c'est un prétexte idéal à mobiliser!-, culpabilité parce que, paradoxalement, mettre des limites à quelqu'un qui ne les supporte pas, même quand cette personne est la première à imposer ses règles, ça ne va pas forcément de soi), qui mettent directement en danger et renforcent l'emprise. J'ai personnellement été convaincu à la fois par la qualité de l'argumentation, et par la cohérence avec les récits autobiographiques de victimes que j'ai pu lire. Lundy Bancroft a écrit d'autres livres très complémentaires, comme comment savoir s'il faut ou non se séparer, ou comment gérer cette situation avec des enfants.

Harcèlement au travail

Harcèlement au travail

Le harcèlement au travail est potentiellement destructeur, à la fois dans la mesure où c'est un milieu qu'on est contraint de fréquenter l'essentiel de son temps, et dans la mesure où il ne dit pas forcément son nom : les critiques personnelles, répétées, pourront par exemple être dissimulées par des exigences de production, prendre la forme de commentaires voire, plus insidieux, de conseils sur la qualité du travail, la condescendance peut être déguisée en inquiétude, ... Risque supplémentaire : l'environnement professionnel est particulièrement propice aux mouvements de groupe donc aux risques d'alliances contre une ou plusieurs personnes. Quand le stress prend des proportions importantes même hors des temps de travail, quand aller travailler est une épreuve, quand des pertes de sommeil et d'appétit s'y ajoutent, c'est un signe fort qu'il est temps de vous protéger et de chercher des solutions et de l'aide (y compris, par exemple, juridique ou syndicale).

Survivre au taf, de Marie Dasylva
Daronnes_Survivre-au-taf_MDasylva-1.jpg

Coach spécialisée dans les discriminations (racistes, sexistes, LGBTphobes, grossophobes, validistes -qui visent les personnes handicapées-, ...), Marie Dasylva s'est fait connaître par ses solutions extrêmement pragmatiques présentées sur Twitter. Son écriture puissante est au service de propositions pratiques, mais aussi d'une explication fine des mécanismes qui sont souvent derrière le harcèlement au travail, qui parfois s'appuient sur des injonctions sociales qui pourraient être des forces dans un contexte plus sain (par exemple l'envie de tout donner pour réussir, qui peut se doubler de l'envie de surmonter des obstacles -le fait de subir du racisme, d'avoir un handicap, de venir d'une autre classe sociale, de ne pas avoir fait d'études supérieures, ...- qui ne devraient pas forcément, voire pas du tout, en être). Un livre qui parle, de façon très concrète, de libération, mais aussi d'inconditionnalité de l'estime de soi, et de colère. Le seul énorme défaut du livre est que l'autrice annonce ne pas avoir prévu d'en écrire un deuxième.

Traumatisme

Traumatisme

Sujet plus complexe qu'on ne pourrait le penser (il peut faire suite à un évènement unique ou à une répétition d'évènements, causer des flashbacks ou au contraire différents symptômes qui vont bloquer l'émergence d'un souvenir insupportable, ...), le traumatisme se démarque par son impact parfois extrêmement pénible sur le quotidien, et peut dans certains cas persister des années après le ou les évènements. Voici quelques livres pour mieux le comprendre et éventuellement donner des pistes pour guérir ou atténuer les symptômes.

Se relever d'un traumatisme, de Pascale Brillon
Se-relever-d-un-traumatisme-Reapprendre-a-vivre-et-a-faire-confiance-nouvelle-edition.jpg

C'est le seul livre de cette liste que je n'ai pas (encore) lu, mais j'ai lu celui de la même autrice destiné aux thérapeutes et j'ai pleinement confiance. Sur le modèle des Thérapies Comportementales et Cognitives, l'autrice expliquera le fonctionnement du traumatisme et donnera des méthodes concrètes (qui demanderont un travail régulier pour les personnes qui souhaitent les mettre en place) pour, progressivement, aller mieux.

Pandorini, de Florence Porcel
Porcel.webp

Récit romancé d'un évènement autobiographique, ce roman décrit de façon exceptionnelle la façon dont le traumatisme évolue dans le temps. La narratrice a subi un viol, mais, si les séquelles sont bien là, impossible de le désigner comme tel dans un premier temps : elle est extrêmement réticente à en parler et quand elle le fait déforme, arrange les faits, les présente comme quelque chose de positif, est extrêmement défensive voire agressive lorsqu'une amie cherche à nuancer certains éléments. Ce n'est que sur le temps long qu'il sera possible de poser les mots qui correspondent vraiment ("mon cerveau, sachant que la vérité m'aurait été insupportable, m'en a protégé comme il a pu"), que viendront la colère, intense, puis la reconstruction. Ce récit fait l'exploit de restituer la complexité du vécu après un traumatisme, et de son évolution, bien mieux que de nombreux livres théoriques.

Gérer la dissociation d'origine traumatique, de Suzette Boon, Katty Steel et Onno Van der Hart
Gerer-la-diociation-d-origine-traumatique.jpg

Ce livre est d'abord destiné aux personnes souffrant de Troubles Dissociatifs de l'Identité (pour aller vite, les personnalités multiples, dont les thrillers ont tendance à donner une image aussi racoleuse que faussée), et l'auteur et les autrices précisent bien qu'il ne doit pas se substituer à une thérapie, mais il peut avoir son utilité en complément, pour avoir des solutions pour diminuer l'impact au quotidien des symptômes traumatiques. Le livre a la forme d'un manuel, et la division en chapitres permet de s'y retrouver rapidement et d'aller droit au but selon l'objectif (améliorer son hygiène de vie selon ce qui est réalisable, se maintenir dans un environnement émotionnel supportable -fenêtre de tolérance-, gérer les conflits ou les séparations, ...).

Questionnements existentiels

Questionnements existentiels

De la curiosité aux angoisses existentielles (peur de la mort, perte de sens ...), en passant par des questionnements bien concrets sur des choix de vie, difficile d'éviter de se confronter, activement ou non, à ces sujets. Les thérapeutes n'ont certes pas vocation à être philosophes (y compris celles et ceux dont la méthode s'inscrit dans le courant existentialiste, comme... l'Approche Centrée sur la Personne!), mais ces questionnements peuvent parfois être plus paisibles, aboutir à des réponses plus affirmées, s'ils sont accompagnés.

Maintenant ou jamais!, de Christophe Fauré
Maintenant.jpg

La couverture du livre évoque la transition du milieu de vie parce que c'est souvent un moment de changements subis (vieillissement, départ des enfants du domicile familial, ...) qui amène à se positionner vers d'autres changements plus choisis, mais l'auteur est le premier à rappeler que les remises en questions de différents choix de vie peuvent avoir lieu à n'importe quel âge. En tant que psychiatre, il donne des clefs pour mieux se poser ces questions (d'où viennent les injonctions sociales que j'ai suivies jusqu'à maintenant? aujourd'hui, qu'est qui m'attire vraiment derrière les choix que je pense faire? comment faire la différence entre une solution magique qui se révèlera un leurre et ce qui va vraiment me permettre de m'épanouir?) puis prend un ton plus personnel vers la fin de l'ouvrage, en tant que spécialiste des soins palliatifs mais aussi en tant que personne qui a "tout quitté" à 40 ans suite à un "effondrement intérieur".

Thérapie existentielle, d'Irvin Yalom
Yalom.jpeg

Ce n'est pas le livre le plus facile à lire de Yalom (je vais essayer de ne pas en faire trop sur mon estime démesurée pour lui sinon ça va vite devenir gênant), pour différentes raisons : d'une part il est dense, et inclut des parties plutôt techniques consacrées à la recherche scientifique sur chaque sujet, et d'autre part le première thème abordé est celui de la mort, et il est abordé de façon très... directe (il évoque par exemple la situation de plusieurs personnes n'ayant plus que quelques mois à vivre). Le voyage en vaut pourtant la peine : des thèmes fondamentaux sont abordés, les réflexions sont articulées avec des présentations de situations très concrètes, et les enjeux dévoilés ne sont pas toujours ceux auxquels ont s'attend (par exemple, chacun sera probablement d'accord pour dire à quel point la liberté est importante... et pourtant, au quotidien, on a tendance à s'arranger plus qu'on ne le croit pour ne pas faire de choix!). C'est une lecture dont je doute qu'elle laissera quelqu'un indifférent.

bottom of page